La fiscalité sur l’impôt en baisse à Madagascar pour 2015

La fiscalité sur l’impôt en baisse à Madagascar pour 2015

Le secteur de l’immobilier a subi un grand changement depuis la fin de l’année 2014 à Madagascar. Si ce secteur fait partie des moins dynamiques dans le pays, ce sera pour lui apporter un plus important regain que le gouvernement a décidé de diminuer la fiscalité y afférente.

Un abattement de 75% sur les impôts
La situation à Madagascar dans le secteur de l’immobilier et de la possession de bien immobilier se présentait par un taux d’impôt sur les plus values immobilières de 20% du montant total de la transaction comme ce qui s’était présenté dans le taux d’impôt de revenu. Depuis le début de l’année 2015, la loi des finances a proposé un abattement de 75% pour que les transactions se réalisent en toute sécurité. Avec cette nouvelle méthode, le directeur général des impôts espère encourager les habitants du pays à régulariser la situation de leur bien immobilier. De fait, le taux de 20% cité ci-dessus s’appliquera que sur 25% du prix d’achat du bien immobilier en question alors qu’auparavant, ce taux était déduit sur le total des frais de transactions.

Des conséquences positives dans tous les domaines
La décision sur l’application de cette nouvelle loi dans le secteur de l’immobilier a été le sujet de débat entre le Directeur générale des impôts et le dirigeant des services de douanes dans le pays, en janvier dernier. A l’issue de la réunion a été éditée l’importance de trouver un moyen pour permettre aux contribuables de réagir sur la régularisation de leurs biens. Cet abattement s’est ainsi présenté de manière à réduire l’impôt sur l’immobilier au quart de sa valeur initiale.
Par ailleurs, à partir de cette nouvelle législation s’est également présentée la diminution du droit d’enregistrement qui est aujourd’hui fixe, de l’ordre de 5% seulement en ce qui concerne les meubles et les immeubles, les voitures utilitaires, les parts sociales et les cessions d’actions n’étant pas concernés. Grâce à cet autre changement, le secteur de l’immobilier a affiché moins de litiges fonciers, les ménages étant plus enclins à payer leurs impôts maintenant réduits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts

Compare

Entrez votre mot clé